49 milliards de gourdes : le service de la dette explose

0
298

Le service de la dette a explosé, il est passé de 17 à à 49 milliards de gourdes. « C’est la part du lion dans le budget 2020-2021 », a concédé le ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, interrogé par Le Nouvelliste, vendredi 2 octobre 2020. « L’explosion de la dette est due au financement des produits pétroliers », a-t-il fait savoir avant d’évoquer les principales créances à payer. 

L’État paiera 6,7 milliards de gourdes, principal et intérêt, aux compagnies pétrolières. Les 53 millions de dollars envers Novum seront payés ainsi que 117 millions de dollars cette année « sur des prêts envers la communauté internationale », a indiqué le ministre de l’Économie et des Finances. À ces créances, il faut ajouter celles vis-à-vis de l’AAN, APN, OAVCT, a souligné le grand argentier qui a à cœur de payer les dettes de l’État. 

Interrogé au passage sur les prévisions de 37 milliards de gourdes de financement de la BRH contre 30 milliards de l’exercice précédent, le ministre Boisvert a souligné être dans un niveau soutenable, compatible avec le pacte de gouvernance économique et financière signé avec la BRH. En valeur réelle, les 37 milliards de gourdes représentent 2,4 % de l’enveloppe budgétaire. Elle était de 2,3 %, a confié Michel Patrick Boisvert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici