Décidément, les hommes dotés d’armes illégales ont remplacé l’État haïtien en crise d’autorité. C’est le moins qu’on puisse dire face à l’exigence faite par un chef de gang aux dirigeants pour laisser passer le carburant en provenance du terminal Varreux (Cité-Soleil).

En effet, le chef de gang de Wharf Jérémie, Micanord, exige 50 millions de gourdes de l’État pour que le carburant quitte le terminal Varreux, où est stocké 70% des produits pétroliers, selon une source proche du gouvernement.

Cet état de fait prouve une fois de plus que le gouvernement d’Ariel Henry est impuissant, voire inexistant et ne peut par conséquent délivrer la marchandise.

Alors que le pays est « fermé », les autorités concernées ne posent jusqu’ici aucune action susceptible de rassurer la population.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.