Joe Biden a assuré mardi devant l’ONU qu’il ne voulait pas d’une « nouvelle Guerre froide » avec la Chine, et a défendu son attachement au multilatéralisme face à des alliés européens qui l’accusent de faire trop souvent cavalier seul. Toutefois, il n’a pas eu un mot sur le conflit en cours avec la France sur les sous-marins australiens.Joe Biden a assuré mardi devant l’ONU qu’il ne voulait pas d’une « nouvelle Guerre froide » avec la Chine, et a défendu son attachement au multilatéralisme face à des alliés européens qui l’accusent de faire trop souvent cavalier seul. Toutefois, il n’a pas eu un mot sur le conflit en cours avec la France sur les sous-marins australiens.

Joe Biden a assuré mardi devant l’ONU qu’il ne voulait pas d’une « nouvelle Guerre froide » avec la Chine, et a défendu son attachement au multilatéralisme face à des alliés européens qui l’accusent de faire trop souvent cavalier seul. Toutefois, il n’a pas eu un mot sur le conflit en cours avec la France sur les sous-marins australiens.