Depuis plus de 10 jours, environ 500 camions sont stationnés dans le centre-ville d’Ottawa. Ce mouvement, appelé le « convoi de la liberté », proteste contre le maintien des mesures sanitaires. Il semble s’organiser pour durer. Des tentes sont notamment installées afin de distribuer de la nourriture. L’état d’urgence a été décrété par le maire et des barrages de police se multiplient pour éviter que de nouveaux véhicules arrivent. 

Depuis plus de 10 jours, environ 500 camions sont stationnés dans le centre-ville d’Ottawa. Ce mouvement, appelé le « convoi de la liberté », proteste contre le maintien des mesures sanitaires. Il semble s’organiser pour durer. Des tentes sont notamment installées afin de distribuer de la nourriture. L’état d’urgence a été décrété par le maire et des barrages de police se multiplient pour éviter que de nouveaux véhicules arrivent. [#item_full_content]