Le gouverneur de l’Etat de New York, le démocrate Andrew Cuomo, a « harcelé sexuellement plusieurs femmes », selon les conclusions d’une enquête indépendante publiée début août.Le gouverneur de l’Etat de New York, le démocrate Andrew Cuomo, a « harcelé sexuellement plusieurs femmes », selon les conclusions d’une enquête indépendante publiée début août.

Le gouverneur de l’Etat de New York, le démocrate Andrew Cuomo, a « harcelé sexuellement plusieurs femmes », selon les conclusions d’une enquête indépendante publiée début août.

Accusé de harcèlement sexuel, Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York, a annoncé ce mardi sa démission.

« Etant donné les circonstances, la meilleure manière de vous aider est de me retirer », a déclaré Andrew Cuomo, qui a aussi présenté ses « profondes excuses ».

Ce dernier est accusé d’avoir « harcelé sexuellement plusieurs femmes », selon les conclusions d’une enquête indépendante demandée par la justice, a annoncé début août la procureure de l’Etat de New York, Letitia James.

Âgé de 63 ans, gouverneur depuis 2011 de l’Etat de New York, où il a déjà été réélu en 2014 et 2018, et pressenti pour se représenter en 2022, Andrew Cuomo se retrouvait de plus en plus fragilisé. Une chute radicale pour ce politique expérimenté, qui s’était révélé comme une véritable vedette au plus fort de la pandémie de coronavirus au printemps 2020.

Selon l’enquête, Andrew Cuomo « a harcelé sexuellement plusieurs femmes et, ce faisant, violé la loi fédérale et celle de l’Etat » de New York, a affirmé la procureure de l’Etat, Letitia James, lors d’une conférence de presse, annonçant du même coup la fin des investigations de son côté.

Parmi onze victimes figurent d’anciennes et actuelles fonctionnaires de l’Etat, dont une femme qui avait été affectée au service de protection du gouverneur, à la demande même d’Andrew Cuomo, après qu’il l’eut rencontrée en novembre 2017, décrit le rapport.

« Baisers et étreintes non désirées », « commentaires inappropriés », gestes déplacés, le rapport attribue une longue liste d’actes répréhensibles au gouverneur, accusé à plusieurs reprises d’avoir posé ses mains de manière indécente sur ses employées.

Andrew Cuomo avait rejeté les accusations à plusieurs reprises, affirmant notamment: « Je n’ai jamais touché quelqu’un de manière inappropriée ou fait des avances sexuelles inappropriées », lors d’une déclaration filmée depuis son bureau.