L’office de la protection du citoyen (OPC) s’inquiète pour la sécurité et les conditions de travail du juge instructeur, Gary Orélien. Le protecteur du citoyen, Renan Hédouville, invite le ministère de la justice et le CSPJ à prendre les dispositions nécessaires pour faciliter le travail du magistrat.

Toutefois, le défenseur des droits humains reconnaît que dans le cadre de l’enquête sur ce magnicide, des étapes importantes ont été franchies. Il cite en exemple l’arrestation de plus d’une quarantaine de personnes par la PNH, la désignation du juge Gary Orélien par le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince…

Mais, Me Hédouville estime que le Premier ministre, Ariel Henry, est un obstacle majeur à l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse. Il met en avant la relation entretenue par le Chef du gouvernement et Joseph Félix Badio, auteur intellectuel présumé de l’assassinat de Jovenel Moïse, actuellement recherché par la PNH.