Le président de la République a annoncé ce samedi souhaiter pouvoir mener à court-moyen-long termes de nouvelles évacuations d’Afghans, malgré la fin du pont aérien mis en place par la France ces derniers jours. 2834 personnes ont par ailleurs été evacuées de Kaboul à Paris.Le président de la République a annoncé ce samedi souhaiter pouvoir mener à court-moyen-long termes de nouvelles évacuations d’Afghans, malgré la fin du pont aérien mis en place par la France ces derniers jours. 2834 personnes ont par ailleurs été evacuées de Kaboul à Paris.

Le président de la République a annoncé ce samedi souhaiter pouvoir mener à court-moyen-long termes de nouvelles évacuations d’Afghans, malgré la fin du pont aérien mis en place par la France ces derniers jours. 2834 personnes ont par ailleurs été evacuées de Kaboul à Paris.

« Nous avons pu protéger tous les personnels de notre ambassade et les ressortissants » en Afghanistan, s’est félicité Emmanuel Macron ce samedi depuis son déplacement en Irak, quelques heures après la fin des évacuations françaises de Kaboul.

Selon les chiffres développés par le chef de l’État, depuis le « 17 août », soit deux jours après la prise de pouvoir des talibans, « 2834 » personnes ont pu être évacuées par la France depuis Kaboul. Parmi elles figurent « 142 Français, 17 européens et plus de 2600 Afghans ». Au total, la France a effectué « une quinzaine de vols » via les Émirats arabes unis.

« Ce travail a été permis grâce à l’engagement de nos équipes diplomatiques (…) et évidemment les équipes présentes à Kaboul, nos militaires et nos policiers », a salué le président de la République, lors d’une conférence de presse à Bagdad, en Irak, à l’issue d’un sommet régional consacré à la lutte contre le terrorisme.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que des « discussions » étaient actuellement en cours avec les talibans, bien qu’elles soient « fragiles et provisoires », pour espérer effectuer d’autres « évacuations ciblées » de civils Afghans dans les mois à venir.

Ces évacuations sont planifiées conjointement avec le Qatar qui, dans le cadre de ses discussions avec les talibans, a la possibilité d' »aménager des opérations de pont aérien », a-t-il précisé.

Depuis le 15 août, d’après les chiffres du Pentagone ce samedi, 117.000 personnes ont fui l’Afghanistan par avion.