Ces attentats ont fait « au moins » 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué le leader du groupe fondamentaliste.Ces attentats ont fait « au moins » 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué le leader du groupe fondamentaliste.

Ces attentats ont fait « au moins » 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué le leader du groupe fondamentaliste.

Les réactions se sont multipliées, quelques heures après les mortelles explosions qui ont touché l’aéroport de Kaboul. Pour leur part, les talibans « condamnent fermement » ces attentats, a indiqué leur porte-parole, tout en soulignant qu’ils étaient survenus dans une zone placée sous la responsabilité de l’armée américaine.

« L’Émirat islamique condamne fermement les attentats à la bombe ayant visé des civils à l’aéroport », a indiqué sur Twitter Zabihullah Mujahid. « L’explosion a eu lieu dans une zone où les forces américaines sont responsables de la sécurité. » Selon le Pentagone, deux explosions ont eu lieu à proximité de l’aéroport. Ces attentats ont fait « au moins » 13 à 20 morts et 52 blessés, a indiqué ce dernier.

A quelques jours de l’échéance du 31 août fixée par le président américain Joe Biden pour retirer les troupes étrangères d’Afghanistan et achever l’évacuation de ceux qui veulent fuir le pays, désormais aux mains des talibans, des milliers de candidats au départ étaient encore massés jeudi près de l’aéroport.

Ils avaient ignoré les avertissements occidentaux lancés depuis la veille et faisant état de menaces crédibles d’attentats-suicides autour du complexe, où un gigantesque pont aérien est organisé par les Occidentaux depuis la soudaine reprise du pouvoir par les talibans à la mi-août.