Alors que les garçons ont été autorisés samedi à retourner en cours en Afghanistan, les filles sont toujours privées d’école. Face à l’émoi provoqué par cette décision, les talibans ont cherché à rassurer la population afghane et la communauté internationale, qui craint un retour au régime de fer des années 1990, qui interdisaient notamment aux femmes d’étudier. « Nous trouverons la solution à ce problème dès que possible. Nous ne pouvons pas donner de date mais ce problème sera bientôt résolu », a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement taliban concernant le retour des collégiennes et les lycéennes dans leurs établissements scolaires. Les cours dans les écoles afghanes avaient été interrompus à la mi-août à la suite du retour au pouvoir des talibans, à la faveur du retrait américain et de l’effondrement du gouvernement pro-occidental.Alors que les garçons ont été autorisés samedi à retourner en cours en Afghanistan, les filles sont toujours privées d’école. Face à l’émoi provoqué par cette décision, les talibans ont cherché à rassurer la population afghane et la communauté internationale, qui craint un retour au régime de fer des années 1990, qui interdisaient notamment aux femmes d’étudier. « Nous trouverons la solution à ce problème dès que possible. Nous ne pouvons pas donner de date mais ce problème sera bientôt résolu », a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement taliban concernant le retour des collégiennes et les lycéennes dans leurs établissements scolaires. Les cours dans les écoles afghanes avaient été interrompus à la mi-août à la suite du retour au pouvoir des talibans, à la faveur du retrait américain et de l’effondrement du gouvernement pro-occidental.

Alors que les garçons ont été autorisés samedi à retourner en cours en Afghanistan, les filles sont toujours privées d’école. Face à l’émoi provoqué par cette décision, les talibans ont cherché à rassurer la population afghane et la communauté internationale, qui craint un retour au régime de fer des années 1990, qui interdisaient notamment aux femmes d’étudier. « Nous trouverons la solution à ce problème dès que possible. Nous ne pouvons pas donner de date mais ce problème sera bientôt résolu », a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement taliban concernant le retour des collégiennes et les lycéennes dans leurs établissements scolaires. Les cours dans les écoles afghanes avaient été interrompus à la mi-août à la suite du retour au pouvoir des talibans, à la faveur du retrait américain et de l’effondrement du gouvernement pro-occidental.