Une explosion a été entendue dimanche après-midi à Kaboul, selon des journalistes de l’AFP, trois jours après un attentat meurtrier à l’aéroport de la capitale afghane, où les Occidentaux terminent leurs opérations d’évacuations. Après cette attaque revendiquée par le groupe État islamique au Khorasan (EI-K), le président américain Joe Biden, qui a prévu de retirer ses troupes du pays le 31 août, avait prévenu qu’une nouvelle attaque imminente était « très probable ».Une explosion a été entendue dimanche après-midi à Kaboul, selon des journalistes de l’AFP, trois jours après un attentat meurtrier à l’aéroport de la capitale afghane, où les Occidentaux terminent leurs opérations d’évacuations. Après cette attaque revendiquée par le groupe État islamique au Khorasan (EI-K), le président américain Joe Biden, qui a prévu de retirer ses troupes du pays le 31 août, avait prévenu qu’une nouvelle attaque imminente était « très probable ».

Une explosion a été entendue dimanche après-midi à Kaboul, selon des journalistes de l’AFP, trois jours après un attentat meurtrier à l’aéroport de la capitale afghane, où les Occidentaux terminent leurs opérations d’évacuations. Après cette attaque revendiquée par le groupe État islamique au Khorasan (EI-K), le président américain Joe Biden, qui a prévu de retirer ses troupes du pays le 31 août, avait prévenu qu’une nouvelle attaque imminente était « très probable ».