Des sœurs siamoises âgées de tout juste un an et nées en étant liées à l’arrière de la tête peuvent désormais se regarder dans les yeux. L’opération qui les a séparées a été réalisée ce dimanche à Beersheba en Israël. Des sœurs siamoises âgées de tout juste un an et nées en étant liées à l’arrière de la tête peuvent désormais se regarder dans les yeux. L’opération qui les a séparées a été réalisée ce dimanche à Beersheba en Israël. 

Des sœurs siamoises âgées de tout juste un an et nées en étant liées à l’arrière de la tête peuvent désormais se regarder dans les yeux. L’opération qui les a séparées a été réalisée ce dimanche à Beersheba en Israël.