Les quatre garçons ont été ou sont encore formés au prestigieux Real Madrid. Mais tous bataillent pour se faire un nom à l’ombre géante de leur père.

Enzo (25 ans), en deuxième division allemande pour se relancer

Agé de 25 ans, le fils aîné de «Zizou» n’est plus ce que l’on appelle dans le jargon du football un espoir. Depuis qu’il a quitté le Real Madrid en 2017, le milieu offensif n’a jamais réussi à faire décoller sa carrière. Enzo a pourtant vécu un petit conte de fées en gravissant avec brio les premières marches menant vers le succès. Convié par José Mourinho à venir s’entraîner avec l’équipe professionnelle à 16 ans, en 2011, il a signé son premier contrat pro deux ans plus tard. Il apparaît avec l’équipe réserve dans la foulée et devient, sous les ordres de son père, le capitaine de l’équipe B après avoir été appelé en équipe de France -19 ans. Sélectionné avec l’équipe première en Coupe d’Espagne face au modeste club du Cultura Leonesa avec papa sur le banc, il marque même son premier but quelques minutes après son entrée en jeu, s’offrant le luxe de tenter une roulette osée, une des spécialités de son père.

panoramic_SNSZ5zidane23062019.036

Enzo Zidane devrait rebondir en Allemagne prochainement. 

Ce sera, malheureusement la seule apparition d’Enzo (un prénom en hommage à Enzo Francescoli) avec les stars de la «Maison Blanche» qui libérera le fiston de son contrat fin 2016. Depuis, l’aîné des frères a fait quelques apparitions à Alavés, le FC Lausanne Sport (où il percevait un confortable salaire de 26.000 euros), au Rayo Majadahonda, à Aves (Portugal), puis à Almeria mais il se retrouve dans club depuis l’été dernier. Joueur technique, il est souvent jugé un peu lent et n’a pas la vista de son père sur le terrain. Bonne nouvelle, il pourrait rebondir dans les prochains jours en Allemagne, au FC Erzgebirge Aue, en deuxième division. PUBLICITÉnull

Luca Zidane (22 ans), remplaçant en division 2 espagnole après avoir quitté le Real Madrid

panoramic_PANOREALSVSREALM12052019.048

Luca Zidane, remplaçant au Rayo Vallecano.

Comme son frère Enzo, Luca Zidane n’a pas été conservé par le Real Madrid après y avoir fait ses gammes et avoir été prêté au Racing Santander, mais il a opté pour un poste radicalement différent de celui de son père : gardien de but. Son agent, le réputé Alain Migliaccio, a bien tenté de lui trouver un point de chute en France ces derniers mois, en vain. Le deuxième fils de «Zizou» s’est finalement engagé, tardivement à la fin de l’été dernier avec le Rayo Vallecano (deuxième division espagnole) avec l’espoir d’y faire son trou. Pour le moment, c’est raté. Il a beau avoir le n°1 sur le dos, Luca (22 ans) n’a pas les faveurs de l’entraîneur qui le relègue sur le banc des remplaçants. Sa carrière semble s’enliser alors qu’en 2015, on lui promettait le meilleur avec son titre de champion d’Europe des moins de 17 ans avec une performance exceptionnelle en demi-finale face à la Belgique. Face aux Diables Rouges, il stoppa trois tentatives de tirs au but et se permit même d’imiter son père au cours de la séance avec une panenka… qui a terminé sur la barre.

Source : le figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici