Dmitri Peskov a confirmé un lourd bilan du côté de l’armée russe et parle d’une « immense tragédie ».