Sur sa page Facebook, la Police Nationale d’Haïti a annoncé avoir interpelé deux (2) individus pour leur implication présumée dans l’assassinat de l’ex Président haïtien, Jovenel Moïse. Il s’agit d’un inspecteur de police affecté au commissariat de Delmas et un ex-militaire. Sont confisqués, lors de cette perquisition, permis de port d’arme et d’autres matériels appartenant à l’institution policière. Onze autres policers font également objet de recherche dans le cadre de cette affaire, a annoncé la PNH.

Le Magistrat Walter Voltaire est le 5e juge instructeur mandaté pour travailler sur le dossier de l’assassinat crapuleux de Jovenel Moïse, 58e président d’Haïti. Dans le cadre d’une commission rogatoire mise sur pied par le Magistrat Voltaire, la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a interpellé deux (2) individus pour leur présumée implication dans l’assassinat de Jovenel Moïse en date du 7 juillet 2021, en sa résidence privée, sise à Pèlerin 5, une localité de la commune de Petion-Ville.

Miradieu Faustin, ancien militaire et chef de sécurité d’une entreprise commerciale de la place et Emmanuel Louis qui est un Inspecteur Divisionnaire de la PNH, affecté au commissariat de Delmas, sont interpellés par la DCPJ pour leur implication dans la planification de cet meurtre.

La Police Nationale d’Haiti annonce que, lors de cette perquisition effectuée au domicile de l’inspecteur Faustin, plusieurs objets ont été retrouvés et confisqués. Pas moins de trois (3) permis de port d’armes au nom de l’ex sénateur John Joël Joseph ont été saisis. Cet ancien sénateur de la république a été lui aussi interpellé par la PNH dans le cadre de ce dossier.

La PNH a annoncé que onze (11) autres policiers sont activement recherchés pour leur présumée implication dans l’assassinat de Jovenel Moïse. Des mandats ont été déjà émis contre eux par le juge instructeur.

Richarson Bigot
Richardsonwiltesbigot@gmail.com