Téhéran a nié tout lien avec le jeune homme, inculpé pour agression et tentative de meurtre. Mais ce dernier n’a cessé de laisser derrière lui des références à l’Iran, aux Gardiens de la révolution et au mouvement chiite armé libanais Hezbollah.Téhéran a nié tout lien avec le jeune homme, inculpé pour agression et tentative de meurtre. Mais ce dernier n’a cessé de laisser derrière lui des références à l’Iran, aux Gardiens de la révolution et au mouvement chiite armé libanais Hezbollah.