George Santos, nouvellement élu à la Chambre des représentants, a admis avoir menti sur son ascendance juive, son pedigree à Wall Street et son diplôme universitaire. Il devra répondre à la justice et à certains de ses collègues qui demandent sa démission.George Santos, nouvellement élu à la Chambre des représentants, a admis avoir menti sur son ascendance juive, son pedigree à Wall Street et son diplôme universitaire. Il devra répondre à la justice et à certains de ses collègues qui demandent sa démission.