En poste depuis la fin de 2016, Bernard Laporte a été reconnu coupable, mardi 13 décembre, de cinq des six infractions pour lesquelles il était poursuivi, dont « corruption passive et trafic d’influence ».En poste depuis la fin de 2016, Bernard Laporte a été reconnu coupable, mardi 13 décembre, de cinq des six infractions pour lesquelles il était poursuivi, dont « corruption passive et trafic d’influence ».