Un nouveau spray développé par des chercheurs hongkongais permet de transformer n’importe quel objet de quelques millimètres en un robot dirigé par des champs magnétiques. Cette invention permettrait de guider l’insertion d’un cathéter ou encore de cibler l’administration de médicaments.

Des chercheurs de l’université municipale de Hong Kong ont mis au point un simple spray qui peut transformer n’importe quel objet à l’échelle millimétrique en robot dirigeable grâce à des champs magnétiques. Baptisé M-spray, ce revêtement permet de guider des objets même dans des passages étroits ou irréguliers. Il est biocompatible et destiné avant tout à des usages biomédicaux.

Le revêtement est composé d’alcool polyvinylique (PVA), de gluten et de particules de fer. Il peut s’appliquer sur n’importe quelle surface pour obtenir une couche entre 0,1 et 0,25 millimètre d’épaisseur. Le M-spray peut donc être pulvérisé sur de nombreux objets médicaux sans altérer leur forme et leur taille. Les chercheurs le magnétisent ensuite avec une ou plusieurs directions d’aimantation, puis le revêtement est chauffé jusqu’à ce qu’il se solidifie.

En combinant différentes formes et sens de magnétisation, les « millirobots » peuvent être guidés par un champ magnétique et adopter différents modes de locomotion. Ils ont ainsi réussi à faire ramper un fil en coton, marcher un origami et rouler un tuyau. Une fois l’objet en place, un champ magnétique oscillant permet de désintégrer le revêtement qui sera ensuite évacué du corps naturellement, selon les chercheurs.

Le mode de locomotion de ces petits robots peut être reprogrammé à la demande en y appliquant un champ magnétique suffisamment puissant. Le revêtement commence à se désintégrer en seulement huit minutes en milieu acide, ce qui peut être porté à 15 minutes en ajoutant une couche de PVA, ou 30 minutes en remplaçant le fer par du nickel. Ce spray pourrait être utilisé pour guider l’insertion d’un cathéter ou d’un capteur, ou encore pour administrer un médicament à un endroit précis du corps.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici