Après la prise par les Russes de la centrale de Zaporijjia, le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique a annoncé ce vendredi matin vouloir se rendre à Tchernobyl. Mais pour les experts, l’AIEA a en réalité une marge de manœuvre plus que limitée.

Après la prise par les Russes de la centrale de Zaporijjia, le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique a annoncé ce vendredi matin vouloir se rendre à Tchernobyl. Mais pour les experts, l’AIEA a en réalité une marge de manœuvre plus que limitée.[#item_full_content]