Le président américain Joe Biden a confirmé que les États-Unis se retireraient d’Afghanistan le 31 août.Le président américain Joe Biden a confirmé que les États-Unis se retireraient d’Afghanistan le 31 août.

Le président américain Joe Biden a confirmé que les États-Unis se retireraient d’Afghanistan le 31 août.

Le président américain Joe Biden a salué, lors d’une allocution depuis la Maison Blanche ce mardi, l' »effort international sans précédent » réalisé dans le cadre des opérations d’évacuation qui sont en cours depuis plus d’une semaine à Kaboul, où les talibans ont pris le pouvoir par la force. 70.000 personnes ont été évacuées d’Afghanistan depuis la mi-août, a fait savoir le chef d’État américain.

« Nous sommes sur le point d’avoir accompli notre mission au 31 août », a confirmé ce mardi Joe Biden, à la condition que les talibans continuent de coopérer pour l’accès des évacués à l’aéroport de Kaboul. « Chaque jour représente un risque supplémentaire pour nos troupes », a-t-il insisté, appellant les talibans à « coopérer », c’est-à-dire à autoriser « l’accès à l’aéroport à ceux qui doivent évacuer ».

Lors de cette prise de parole, le président a dit vouloir « empêcher l’Afghanistan de devenir un havre pour les terroristes ». « Plus nous restons sur place, plus il y a un risque d’attaques », évoquant notamment la menace « croissante » d’une attaque du groupe Etat islamique pour justifier le retrait de Kaboul.

« Les talibans travaillent avec nous pour le moment mais il y a un risque croissant que ce deal ne s’effondre au fil du temps », a poursuivi le président des États-Unis depuis Washington. « La légitimité d’un futur gouvernement taliban dépendra, nous jugerons les talibans sur la base de leurs actions ».