Le président des Etats-Unis a décidé de s’entourer de plusieurs dizaines d’influenceurs afin d’encourager à l’immunisation.Le président des Etats-Unis a décidé de s’entourer de plusieurs dizaines d’influenceurs afin d’encourager à l’immunisation.

Le président des Etats-Unis a décidé de s’entourer de plusieurs dizaines d’influenceurs afin d’encourager à l’immunisation.

2,2 millions de vues sur Instagram et plus de 7 millions sur TikTok. En moins de 24 heures, le président de la République Emmanuel Macron, dans une volonté de toucher les publics les plus jeunes et de les inciter à la vaccination, a fait carton plein sur les réseaux sociaux dans un format vidéo où ce dernier souhaitait répondre aux questions concernant l’immunité, et de manière plus générale, sur les interrogations concernant la pandémie de Covid-19.

Cet exemple n’est pas isolé. Souhaitant lui aussi toucher un public jeune qui n’est pas encore protégé contre le coronavirus, le président des Etats-Unis Joe Biden a lui-aussi compris l’intérêt des réseaux sociaux. Outre-Atlantique, la vaccination marque en effet un pas d’arrêt bien que les deux tiers des plus de 50 ans soient actuellement protégés et la moitié des 18-40 ans entièrement vaccinés. En revanche, les plus jeunes dont les 12-18 ans ne sont que 42% à avoir reçu une dose.

Alors dans l’espoir d’inverser cette tendance, le successeur de Donald Trump à la Maison Blanche a décidé de s’entourer de plusieurs dizaines d’influenceurs aux millions d’abonnés sur différents réseaux tels que Twitch, TikTok, Instagram ou encore Youtube. En juillet dernier, la popstar Olivia Rodrigo, 18 ans, avait également été « embauchée. » « Il est important d’avoir des conversations avec ses amis et les membres de sa famille, en encourageant tout le monde à se faire vacciner », avait-elle dit.

Dans un article du New York Times, Ellie Zeiler, 17 ans et créatrice de contenu sur TikTok à la tête d’une communauté de plus de 10 millions de personnes, a elle aussi été contactée par une agence de communication mandatée par l’administration Biden. Spécialisées dans les vidéos de mode et de lifestyle, cette dernière s’est ainsi retrouvée porte-drapeau de la lutte contre le Covid-19. « Il y a un besoin énorme de sensibiliser les 12-18 ans », a-t-elle reçu dans un courrier de présentation du projet.

En plus de la volonté de sensibiliser les plus jeunes, l’objectif de contrer les différents mensonges parfois publiés sur les différents réseaux sociaux est également capital. Les célébrités contactées ne s’inquiètent d’ailleurs que très peu des conséquences de cette communication sur la suite de leur carrière. « Je ne m’inquiète pas du contrecoup. Aider à faire passer le mot sur l’importance de se faire vacciner était la bonne chose à faire », souligne auprès du même média Christina Najjar, autre star de Tik Tok qui a participé à une vidéo en compagnie de l’épidémiologiste Anthony Fauci ces dernières semaines.

Plus localement, les gouvernements de différents Etats ont décidé d’agir dans le même sens. Ainsi, le New York Times apprend que le Colorado a débloqué près de 16,4 millions de dollars pour cette communication ciblée. Une partie de cette somme devrait être allouée afin de rémunérer les créateurs pour leurs incitations à la vaccination, des salaires qui peuvent aller de 400 à 1000 dollars.

Cette volonté de jouer sur des stars plus « locales » s’explique facilement. « Les campagnes de vaccination ne seront efficaces que si vous connaissez votre communauté », souligne ainsi Patricia Lepiani, présidente d’Idea Marketing, agence en charge de la communication au Colorado. De fait, plusieurs agences numériques ont été détachées afin de toucher un maximum de membres de la génération Z.

Ce lundi, les Etats-Unis ont atteint lundi le taux de 70% d’adultes ayant reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, près d’un mois après la date objectif fixée par le président Biden, au moment où les hospitalisations atteignent des niveaux comparables à ceux de la vague de l’été dernier.

Les données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence de santé publique des Etats-Unis, montrent par ailleurs que 60,6% des adultes et 49,7% de la population totale sont désormais entièrement vaccinés.

Joe Biden avait initialement affiché l’objectif d’atteindre le chiffre de 70% le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine.