Le maire d’Ottawa, jugeant la situation « hors de contrôle » dans sa ville, paralysée depuis plus d’une semaine par des opposants aux mesures sanitaires, a déclaré dimanche 6 février « l’état d’urgence » dans la capitale canadienne et la police a durci le ton contre les manifestants. Les protestations, qui avaient débuté à Ottawa samedi 29 janvier, se sont étendues ce week-end à d’autres grandes villes canadiennes, tandis que des dizaines de poids lourds ainsi que des manifestants continuaient à paralyser le centre-ville de la capitale dimanche.

Le maire d’Ottawa, jugeant la situation « hors de contrôle » dans sa ville, paralysée depuis plus d’une semaine par des opposants aux mesures sanitaires, a déclaré dimanche 6 février « l’état d’urgence » dans la capitale canadienne et la police a durci le ton contre les manifestants. Les protestations, qui avaient débuté à Ottawa samedi 29 janvier, se sont étendues ce week-end à d’autres grandes villes canadiennes, tandis que des dizaines de poids lourds ainsi que des manifestants continuaient à paralyser le centre-ville de la capitale dimanche.[#item_full_content]