COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le cinéma haïtien prend une nouvelle dimension avec ‘’July 7’’ de Robenson Lauvince

Miami, 11 juillet 2022.- Depuis déjà quelques années, le cinéma haïtien surfe sur de magnifiques vagues après une courte période de disette. ‘’Je m’en souviens’’, le dernier long métrage époustouflant de Robenson Lauvince, sorti en 2019, illustre parfaitement cette nouvelle ère qui voit de jeunes réalisateurs se battre bec et ongles pour extirper notre cinéma de son cocon local et le porter vers de nouveaux horizons où les opportunités d’éclosion sont multiples.

Ce jeune réalisateur, connu pour sa volonté manifeste à se surpasser en repoussant ses limites, persiste et signe avec la sortie prochaine sur les écrans de ‘’July 7’’, un véritable blockbuster qui s’inspire d’un évènement politique marquant, celui de l’assassinat du Président haïtien Jovenel Moise, le 7 juillet 2021 en sa résidence privée à Pèlerin 5, dans la banlieue de Pétion-ville.

‘’July 7’’, une nouvelle date fatidique dans l’histoire politique troublante de la république d’Haïti que Robenson Lauvince a voulu traduire à travers un récit émouvant où s’entrechoquent des personnages pluridimensionnels dont les intérêts et aspirations contradictoires s’alignent avec la réalité du terrain. Pour cela, il a frappé aux portes de deux figures de proue du cinéma haïtien pour écrire le scenario : le prolifique Gary Victor (Piwouli et le Zenglendo, Le président a-t-il le SIDA ? Les amours d’un Zombi etc.) et l’incontournable Paul Henry Athis (Le Réalisateur, Jusqu’au bout etc.).

‘’July 7’’ est une fiction qui relate l’histoire de Shedeline (Raquel Pelissier), une étudiante haïtienne en Master d’une grande université américaine venue en Haïti pour effectuer des recherches pour son mémoire. Elle se retrouve mêlée au cœur d’un imbroglio politique avec des acteurs locaux et internationaux aux intérêts divergents impliqués, de près ou de loin, dans l’assassinat du président haïtien Renel Monise interprété par Jimmy Jean Louis avec une authenticité qui frôle la perfection.

‘’July 7’’ peut s’enorgueillir d’un casting XXL avec comme tête d’affiche l’excellent Jimmy Jean Louis, acteur hollywoodien avec une filmographie impressionnante. Ce qui insuffle à ce film une crédibilité non négligeable pour son positionnement sur la scène mondiale.

Le casting comprend aussi d’autres acteurs internationaux de renom comme Anthony Alvarez (StartUp, El Closet, Minority Report etc.) et Pedro Moreno (El Rostro de Analía, Jesús de Nazareth, Huntey by Night etc.), entourés de figures connues dans la musique, la mode et le 7ème art haïtiens comme Fresnel Larosilière, Raquel Pelissier, Tico Armand, Paul Henry Athis, Caëlle Edmond, Eddy François etc.

Pour la partie technique du film, produit par Clearshot Entertainment, compagnie de production dirigée par Robenson Lauvince lui-même, ce dernier a sorti l’artillerie lourde pour s’attacher les services de Luis Cabrera comme Directeur de la Photographie dont le compteur affiche une dizaine de films (No Time for BS, White Boy Brown, A Tu Lado, The Wedding, Factory…) et auréolé d’une nomination aux prestigieux Emmy Awards. Joff Phillosaint, Mariel Tollinchi, Jimmy Jean-Louis, Guerby Mertil et Jean Joseph Philossaint assurent la production exécutive de ‘’July 7’’.

En attendant la sortie officielle du film dont la date sera annoncée incessamment, allez regarder la bande annonce sur la page officielle à www.july7movie.com

-30-

Powered by Alternative Plus et FreeStyle Media