Seul candidat à sa réélection en mars 2023, le président italo-suisse de la Fédération internationale de football a verrouillé son royaume à coups de subventions, marqué les esprits, en ouverture de la Coupe du monde au Qatar, avec un discours agressif à l’égard des critiques émanant de l’Occident.Seul candidat à sa réélection en mars 2023, le président italo-suisse de la Fédération internationale de football a verrouillé son royaume à coups de subventions, marqué les esprits, en ouverture de la Coupe du monde au Qatar, avec un discours agressif à l’égard des critiques émanant de l’Occident.