Accueil Uncategorized Covid-19 : des tests rapides et massifs pourraient « éradiquer l’épidémie »...

Covid-19 : des tests rapides et massifs pourraient « éradiquer l’épidémie » en six semaines

140
0

Tester massivement la population permet de n’isoler que les personnes réellement contagieuses. © Grispb, Adobe Stock
Santé

ActualitéClassé sous :Coronavirus
, test de dépistage
, dépistage du coronavirus

Publié le 24/11/2020

[EN VIDÉO] Covid-19 : des tests rapides et massifs pourraient «éradiquer l’épidémie» en six semaines  Les modélisations mathématiques montrent qu’un dépistage de masse, même avec des tests moins fiables, est bien plus efficace pour contenir l’épidémie que des tests plus sensibles mais plus longs à délivrer des résultats. 

Les modélisations mathématiques montrent qu’un dépistage de masse, même avec des tests moins fiables, est bien plus efficace pour contenir l’épidémie que des tests plus sensibles mais plus longs à délivrer des résultats.

Plus efficaces et moins douloureux que le confinement, des tests de dépistage rapides et massifs pourraient « éradiquer » l’épidémie de coronavirus en six semaines, affirme une nouvelle étude de l’université du Colorado de Boulder publiée dans Science Advances. « Tester 75 % de la population d’une ville tous les trois jours permet de réduire les infections de 88 % et d’éteindre l’épidémie en six semaines », attestent les auteurs, qui ont modélisé l’effet des tests rapides accompagnés d’un isolement des personnes positives. Même avec un seuil de 50 % de personnes testées, le nombre d’infections est réduit de 73 %.

Ces tests antigéniques rapides font pourtant l’objet de nombreuses objections, car ils sont jugés moins fiables que les tests RT-PCR et notamment chez les sujets peu symptomatiques. Mais les résultats sont disponibles en 15 minutes, et ils coûtent beaucoup moins cher, ce qui au final permet de faire plus de tests et donc d’être plus efficaces dans la détection des cas positifs. « Notre conclusion est qu’en matière de santé publique, il est préférable d’avoir un test moins sensible avec des résultats le jour même plutôt qu’un test plus sensible avec des résultats le lendemain. Nous pourrions alors isoler uniquement les personnes malades, ce qui permettrait d’éviter un confinement général », expliquent les auteurs.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici