Etapes par étapes, après 260 jours confinés, les habitants de la ville retrouvent un goût du monde d’avant.Etapes par étapes, après 260 jours confinés, les habitants de la ville retrouvent un goût du monde d’avant.

Etapes par étapes, après 260 jours confinés, les habitants de la ville retrouvent un goût du monde d’avant.

La ville a gagné un titre: celui du plus long confinement du monde. 260, c’est le nombre de jours que les habitants de Melbourne, deuxième ville la plus peuplée d’Australie, ont passé sous confinement depuis le début de la pandémie. A titre de comparaison, la France a connu 111 jours de confinement strict et 38 jours de confinement assoupli.

Le dernier (et sixième!) confinement avait commencé le 5 août dernier. Après 77 jours de restrictions strictes, les Melbournois peuvent jouir d’une liberté retrouvée depuis ce jeudi minuit, moment où le confinement strict et le couvre-feu ont pris fin. Depuis, restaurants ou bars croulent sous les réservations et les files d’attente devant les salons de coiffure s’allongent.

« J’espère que tout le monde profite de ces premières retrouvailles avec sa famille, du premier entraînement de foot, de netball, de cricket avec les enfants, du premier pot et parma (bière et poulet au parmesan) au pub », a déclaré le vice-premier ministre de l’État de Victoria, James Merlino.

Ces longs mois de restrictions sanitaires ont miné une ville d’habitude effervescente et animée. En 2021, Melbourne a d’ailleurs perdu le titre de ville la plus agréable à vivre d’Australie à la suite des multiples confinements mais également à cause des violentes manifestations contre les mesures sanitaires et d’un petit exode des résidents vers de plus petites villes de la région.

Si le moment est symbolique, il ne ressemble tout de même pas au « freedom day » britannique, où toutes les mesures de restrictions ont été levées d’un coup en juillet, comme le rappelle à BFMTV Olivier Michelet, habitant français de Melbourne.

Les autorités melbournoises ont, en effet, corrélé la sortie progressive du confinement au taux de couverture vaccinale. 70% des plus de 16 ans étant désormais vaccinés, les restrictions ont commencé à être levées. Toutefois, il faudra attendre que ce taux atteigne 80% pour de nouveaux allègements.

Pour l’heure, les magasins restent fermés sauf pour le click and collect et les restaurants et bars ne peuvent accueillir que 20 personnes entièrement vaccinées à l’intérieur, et 50 en extérieur. De plus, les cinq millions de Melbournois ne peuvent toujours pas quitter la ville.

« Nous prévoyons que lorsque nous aurons atteint 90 % de doubles vaccinés, tous les commerces seront de nouveau sans limite de densité, que nos événements reprendront et que les frontières s’ouvriront aux touristes et aux étudiants internationaux vaccinés », ont affirmé les autorités.

Depuis le début de la pandémie, la ville de Melbourne, comme une grande partie du reste de l’Australie, a opté pour une stratégie anti-risque dans la gestion de la crise sanitaire. Pour une population de 25 millions d’habitants, seuls 1500 décès liés au virus ont été recensé.

Avec cette levée des restrictions, Melbourne choisit d’accepter le risque et d’admettre que le virus circule sur le territoire. Comme Sydney avant elle, la ville abandonne cette stratégie du « zéro Covid ». Selon la Chambre de commerce et d’industrie de Victoria, les six confinements ont coûté à l’État de Victoria environ 1 milliard de dollars par semaine.