Observée initialement auprès de neuf employés de l’aéroport de Nankin Nankin, la contagion a désormais touché 171 personnes dans la province du Jiangsu, limitrophe de Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.Observée initialement auprès de neuf employés de l’aéroport de Nankin Nankin, la contagion a désormais touché 171 personnes dans la province du Jiangsu, limitrophe de Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.

Observée initialement auprès de neuf employés de l’aéroport de Nankin Nankin, la contagion a désormais touché 171 personnes dans la province du Jiangsu, limitrophe de Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.

La dernière flambée – limitée – de Covid-19 s’étend désormais à plusieurs provinces de Chine, y compris à Pékin, ont annoncé ce jeudi les autorités, confrontées à la propagation de la souche Delta, plus contagieuse.

La Chine, où le Covid-19 a été détecté pour la première fois fin 2019, a pratiquement jugulé l’épidémie dès le printemps 2020. Mais la dernière flambée, repérée à Nankin le 20 juillet, est désormais la plus répandue géographiquement dans le pays depuis des mois.

Observée initialement auprès de neuf employés de l’aéroport de l’ancienne « capitale du sud », la contagion a désormais touché 171 personnes dans la province du Jiangsu, limitrophe de Shanghai, et a gagné au moins quatre autres provinces.

La majorité des personnes contaminées avaient déjà été vaccinées, selon les autorités du Jiangsu, soulevant des inquiétudes quant à l’efficacité des vaccins chinois contre la souche Delta. Le pays le plus peuplé du monde a déjà administré 1,6 milliard de doses (uniquement « made in China ») mais sans préciser combien d’habitants étaient entièrement vaccinés. L’objectif est d’immuniser 65% de la population (1,4 milliard d’habitants) avant la fin de l’année.

Une autre contamination a frappé le pays via sa frontière poreuse avec la Birmanie, menaçant sa politique de « tolérance zéro » envers le virus.

Dans le Jiangsu, les autorités ont placé en confinement des centaines de milliers d’habitants, a déclaré Lu Jing, un responsable des services épidémiologiques provinciaux.

« Les cafés internet, les salles de sport, les cinémas, les karaokés et même les bibliothèques de Nankin ont été fermés », a-t-il déclaré devant la presse. La métropole a déjà testé deux fois ses plus de 9,2 millions d’habitants et a engagé une troisième campagne de dépistage mercredi, a annoncé la mairie.

La vaste et très peuplée province du Sichuan (sud-ouest) a fait état de trois cas ce jeudi tandis que Pékin a annoncé deux cas, les premiers depuis six mois dans la capitale.

Un palace de style haussmannien, l’hôtel Legendale, a par ailleurs été fermé dans le centre de Pékin à la suite de la découverte d’un cas importé. Jeudi, des employés en combinaison intégrale désinfectaient les abords de l’établissement à l’aide de pulvérisateurs.