Ce sont entre 3000 et 4000 migrants qui sont coincés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Des migrants qui veulent entrer en Europe. Les Européens accusent depuis des semaines le président bélarusse Alexandre Loukachenko d’alimenter la crise en délivrant des visas à des migrants et en les acheminant à la frontière pour se venger de sanctions européennes.

Ce sont entre 3000 et 4000 migrants qui sont coincés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Des migrants qui veulent entrer en Europe. Les Européens accusent depuis des semaines le président bélarusse Alexandre Loukachenko d’alimenter la crise en délivrant des visas à des migrants et en les acheminant à la frontière pour se venger de sanctions européennes.[#item_full_content]