Critiqués pour avoir rencontré les émissaires de l’OEA, des opposants se justifient

0
179

« Les élections ne pourront pas se réaliser avec Jovenel Moïse au pouvoir », ont fait valoir les membres du DIRPOD lors de la rencontre avec l’OEA, mardi dernier.

Selon ce que rapporte Rosemond Pradel de la Fusion et partie prenante du Directoire, cette structure de l’opposition est restée ferme sur sa position : « L’organisation d’élections passe d’abord par le départ de l’ancien patron d’Agritrans ! »

DIRPOD a expliqué en conférence de presse, ce mercredi, que sa participation à cette rencontre ne relève pas de la trahison comme tentent de le faire croire les opposants les plus radicaux.

« L’opposition politique a évoqué le départ de Jovenel Moïse comme condition sine qua non à une sortie de crise, lors de la rencontre avec la délégation de l’Organisation des Etats Américains », confirment les anciens sénateurs Youri Latortue et Saurel Jacinthe.