Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exprimé vendredi son « choc » et sa « tristesse » après le meurtre du député conservateur David Amess, poignardé à mort lors d’une permanence parlementaire à une soixentaine de kilomètres de Londres.Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exprimé vendredi son « choc » et sa « tristesse » après le meurtre du député conservateur David Amess, poignardé à mort lors d’une permanence parlementaire à une soixentaine de kilomètres de Londres.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exprimé vendredi son « choc » et sa « tristesse » après le meurtre du député conservateur David Amess, poignardé à mort lors d’une permanence parlementaire à une soixentaine de kilomètres de Londres.