Déterminé à changer la Constitution, Jovenel Moïse met en place un Comité Consultatif

0
1692

En présence d’un public hétéroclite composé de membres des Forces Armées d’Haïti, de la PNH, du Conseil Électoral Provisoire, et des représentants de la communauté internationale, le président de la République, Jovenel Moïse, qui ne jure que par le changement de la charte fondamentale, a procédé, vendredi 30 octobre 2020, à l’installation des membres du Comité Consultatif Indépendant pour l’Élaboration de la Nouvelle Constitution, dont l’ancien président provisoire, Boniface Alexandre, est le numéro un.

« La Constitution de 1987 est responsable de toutes les difficultés que nous avons rencontrées », a déclaré sans concession Me Boniface Alexandre lors de l’investiture de cette nouvelle structure au Palais national.

Ancien président provisoire de la République et de la Cour de cassation, Me Alexandre estime qu’il est venu le moment de dire au peuple haïtien ce qu’il appelle toute la vérité.

Appelant à la collaboration de tous les secteurs de la vie nationale, le professeur de Droit civil promet un travail réussi techniquement, sans parti pris, malgré son âge avancé. L’avocat de carrière dit reconnaître la dimension de la tâche qui lui est confiée, mais souhaite la rendre facile en misant notamment sur ses nombreuses années d’expérience.

Attaché à l’idée que la Constitution de 1987 est la source de tous les maux du pays ou presque, le président de la République, Jovenel Moïse, estime que le texte constitutionnel crée un déséquilibre criant entre les différents pouvoir de l’État. Ce qui, souligne le chef de l’État, n’est pas sans conséquence sur le bon fonctionnement du pays. Le locataire du Palais national exhorte le Comité Consultatif Indépendant à soumettre un projet d’une nouvelle constitution qui doit notamment conserver l’ensemble des acquis démocratiques et préciser clairement les droits et devoirs de chaque citoyen.

Par ailleurs, M. Moïse dit ne pas vouloir changer la loi-mère pour satisfaire ses caprices et promet d’organiser des élections libres, honnêtes, démocratiques et inclusives.

À souligner que le Comité Consultatif Indépendant pour l’Élaboration du projet d’une nouvelle constitution est ainsi constitué : Me Boniface Alexandre, président ; Général retraité Hérard Abraham, membre ; Mona Jean, membre ; Louis Naud Pierre, membre ; Jean Emmanuel Eloi, membre. Selon le décret du 29 octobre 2020 portant sur sa création, ledit comité a pour mandat d’élaborer une constitution permettant notamment de renforcer les mécanismes de l’État de droit, rationaliser et préciser la nature du régime politique ; et prendre en compte l’évolution du contexte institutionnel, politique, économique et culturel du pays.

Le comité pourra s’appuyer sur des anciens travaux et rapports relatifs aux tentatives de réforme de la constitution, poursuit ce décret qui donne le plein pouvoir au comité de faire appel à des experts et des spécialistes compétents dans le domaine. La structure devra remettre au président de la République un projet final de la constitution ainsi que le rapport des travaux préparatoires dans un délai ne dépassant pas deux (2) mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici