Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU, explique qu’il était nécessaire de « discuter avec les talibans » pour permettre d’exfiltrer plusieurs personnes de l’Ambassade de France.Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU, explique qu’il était nécessaire de « discuter avec les talibans » pour permettre d’exfiltrer plusieurs personnes de l’Ambassade de France.

Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU, explique qu’il était nécessaire de « discuter avec les talibans » pour permettre d’exfiltrer plusieurs personnes de l’Ambassade de France.