L’ancien vice-président Mike Pence s’est opposé à Donald Trump ce vendredi, en assurant qu’il n’avait pas le droit constitutionnel de renverser l’élection présidentielle américaine, contrairement à ce qu’affirme l’ex-chef d’État.

L’ancien vice-président Mike Pence s’est opposé à Donald Trump ce vendredi, en assurant qu’il n’avait pas le droit constitutionnel de renverser l’élection présidentielle américaine, contrairement à ce qu’affirme l’ex-chef d’État.[#item_full_content]