L’Amérique commémore samedi les attentats jihadistes du 11-Septembre autour d’un Joe Biden fragilisé par la fin chaotique de la guerre en Afghanistan, déclenchée en 2001 en représailles à ces attaques d’Al-Qaïda qui ont bouleversé le début du XXIe siècle.L’Amérique commémore samedi les attentats jihadistes du 11-Septembre autour d’un Joe Biden fragilisé par la fin chaotique de la guerre en Afghanistan, déclenchée en 2001 en représailles à ces attaques d’Al-Qaïda qui ont bouleversé le début du XXIe siècle.

L’Amérique commémore samedi les attentats jihadistes du 11-Septembre autour d’un Joe Biden fragilisé par la fin chaotique de la guerre en Afghanistan, déclenchée en 2001 en représailles à ces attaques d’Al-Qaïda qui ont bouleversé le début du XXIe siècle.