Quelques jours après le passage d’un ouragan, de fortes précipitations sont observées à parfois des centaines de kilomètres du lieu de passage de ce dernier.Quelques jours après le passage d’un ouragan, de fortes précipitations sont observées à parfois des centaines de kilomètres du lieu de passage de ce dernier.

Quelques jours après le passage d’un ouragan, de fortes précipitations sont observées à parfois des centaines de kilomètres du lieu de passage de ce dernier.

Les images sont extrêmement spectaculaires. Ces dernières heures, la ville de New York a été en proie à d’importantes inondations et l’état d’urgence y a été décrété par les autorités locales, qui appellent les habitants à ne pas quitter leur domicile. Plusieurs routes et le métro sont bloqués dans la capitale économique américaine, particulièrement dans les arrondissements de Brooklyn et du Queens, très touchés.

Selon la correspondante de BFMTV outre-Atlantique, Pauline Simonet, « il a plu huit centimètres à Central Park en trois heures, de façon discontinue. » Selon elle, la situation « n’était pas inattendue » puisqu’au cours de la journée, « des alertes tornades et inondations » avaient été lancées et de nombreuses écoles avaient fermé dans l’Est américain.

En réalité, ces inondations sont intimement liées à l’évolution de l’ouragan Ida, qui ces derniers jours a violemment touché la Louisiane. Comme le confirme Christophe Person, consultant météo de BFMTV, « après un ouragan, cela devient une tempête tropicale ou une dépression tropicale, là ce n’est pas le cas mais c’est accompagné d’énormément de précipitations » qui ont saturé le système de drainage de la ville.

« Le cyclone post-tropical Ida apporte de fortes pluies généralisées et des crues soudaines pouvant représenter un risque mortel le long et près de sa trajectoire », a confirmé le National Hurricane Center.

Fait impressionnant, à Staten Island, il est tombé 350 milimètres en quelques heures, l’équivalent de trois mois de précipitations locales et de sept mois à Paris.

« On a eu un ouragan qui est arrivé rapidement qui a circulé lentement », assure encore Christophe Person, qui estime que « le plus dur reste à venir. »

Sur son animation satellite, il est d’ailleurs possible de voir des nuages extrêmement menaçants au-dessus de New York, où les précipitations « vont se renforcer, le pire est peut-être à venir avec un risque de tornades », estime-t-il.

Ces phénomènes ont déjà été observés en Pennsylvanie, dans le New Jersey et dans le Maryland, où un jeune homme de 19 ans est décédé et une autre personne est portée disparue.

A moyen ou court terme, les réminiscences de l’ouragan Ida pourraient possiblement se déplacer sur d’autres continents. « Elles peuvent traverser l’Atlantique pour aller vers le nord de l’Europe et toucher l’Angleterre et l’Islande », conclut-t-il.