Treize militaires américains ont été tués dans un attentat-suicide ce jeudi à Kaboul, en Afghanistan. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.Treize militaires américains ont été tués dans un attentat-suicide ce jeudi à Kaboul, en Afghanistan. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.

Treize militaires américains ont été tués dans un attentat-suicide ce jeudi à Kaboul, en Afghanistan. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.

Le président Joe Biden va se rendre dimanche dans une base militaire du Delaware pour une cérémonie solennelle de réception des dépouilles des 13 militaires américains tués dans un attentat jeudi à Kaboul, a annoncé la Maison Blanche.

Le chef de l’État américain et son épouse Jill Biden rencontreront également les familles des soldats décédés sur la base de Dover, avant la cérémonie prévue à 12 heures (18 heures en France).

La Maison Blanche a fait cette annonce alors qu’une explosion due à un tir de roquette est survenue ce dimanche dans la capitale afghane, faisant craindre au départ à une nouvelle attaque.

Joe Biden avait fait savoir samedi qu’une nouvelle attaque était « hautement probable », après l’attentat de jeudi aux abord de l’aéroport de Kaboul, revendiqué par le groupe État islamique au Khorasan (EI-K) et qui a fait plus d’une centaine de morts dont les 13 militaires américains.

En représailles, les États-Unis ont effectué une frappe de drone en Afghanistan, tuant deux membres du groupe État islamique et en blessant un troisième, et prévenu que ce ne serait pas « la dernière ».

Le Pentagone a publié samedi après-midi l’identité des 13 militaires tués dans l’attentat de jeudi. Parmi eux, cinq avaient 20 ans, soit la durée de la plus longue guerre des États-Unis, lancée en 2001 en Afghanistan.