Alors que le port du masque en intérieur avait été abandonné pour les personnes vaccinées aux États-Unis, le centre des maladies infectieuses (CDC) fait marche arrière et appelle l’ensemble de la population à porter le masque dans les zones à risque c’est-à-dire, les comtés avec au moins 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Ces zones concernent les deux tiers du pays. Ici, le nombre de contaminations a été multiplié par 4 en un mois.Alors que le port du masque en intérieur avait été abandonné pour les personnes vaccinées aux États-Unis, le centre des maladies infectieuses (CDC) fait marche arrière et appelle l’ensemble de la population à porter le masque dans les zones à risque c’est-à-dire, les comtés avec au moins 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Ces zones concernent les deux tiers du pays. Ici, le nombre de contaminations a été multiplié par 4 en un mois.

Alors que le port du masque en intérieur avait été abandonné pour les personnes vaccinées aux États-Unis, le centre des maladies infectieuses (CDC) fait marche arrière et appelle l’ensemble de la population à porter le masque dans les zones à risque c’est-à-dire, les comtés avec au moins 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours. Ces zones concernent les deux tiers du pays. Ici, le nombre de contaminations a été multiplié par 4 en un mois.