Assailli par la tempête suscitée par l’ouragan Ida, le Nord-Est des États-Unis déplore déjà huit morts ce jeudi. Métro submergé, immeubles envahis par les eaux, voitures à la dérive, aéroports à l’arrêt, les images de New York prise au piège des inondations abondent sur les réseaux sociaux.Assailli par la tempête suscitée par l’ouragan Ida, le Nord-Est des États-Unis déplore déjà huit morts ce jeudi. Métro submergé, immeubles envahis par les eaux, voitures à la dérive, aéroports à l’arrêt, les images de New York prise au piège des inondations abondent sur les réseaux sociaux.

Assailli par la tempête suscitée par l’ouragan Ida, le Nord-Est des États-Unis déplore déjà huit morts ce jeudi. Métro submergé, immeubles envahis par les eaux, voitures à la dérive, aéroports à l’arrêt, les images de New York prise au piège des inondations abondent sur les réseaux sociaux.

Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, ce sont 250 mm d’eau qui se sont abattus sur New York, tandis que le New Jersey voisin subissait aussi les assauts de cette tempête, traîne de l’ouragan Ida qui a tourmenté le sud-est des États-Unis, Louisiane en tête, en début de semaine. Le marasme est toujours en cours dans le Nord-Est américain, où les autorités ont déploré au moins huit morts ce jeudi.

Dans la mégapole, où le maire Bill de Blasio a décrété l’état d’urgence, le métro est à l’arrêt, et dans les aéroports Kennedy et Newark, paralysés par la montée des eaux, des centaines de vols ont d’ores et déjà été annulés. On ne compte plus, de surcroît, les voies sinistrées, les voitures dérivant dans des rues aux airs de marécages, voire de torrents tempétueux.

Les images de la catastrophe, spectaculaires et tragiques, circulent abondamment sur les antennes et les réseaux sociaux.

Dans cette compilation mise au point par BFMTV, le désastre apparaît dans toute son ampleur, depuis les habitations ravagées, jusqu’aux chaussées disparaissant sous les trombes.

On peine à reconnaître la mégapole tant ses artères dégorgent des eaux des précipitations, comme ci-dessous du côté de Park Slope, à Brooklyn.

L’une de nos correspondantes sur place, Marie Gentric, a partagé sur Twitter la vidéo d’un aéroport de Newark dont le rez-de-chaussée s’enfonce lui aussi sous les inondations.

Mais c’est sans doute le métro local, où les vagues ont déferlé avec une férocité particulière, qui concentre l’attention des observateurs et des internautes, comme le montre ici la captation relayée par le YouTubeur HugoDécrypte.

Le média numérique Brut permet lui aussi de se rendre compte de la situation régnant dans la ville. Farfelue, et sans doute un peu indécente par sa légèreté au milieu du malheur ambiant, on peut notamment y voir une scène très souvent publiée sur les réseaux sociaux, où un homme fume sa chicha, impertubable sur un matelas gonflable.

Enfin, l’Agence France Presse a condensé en un portfolio plusieurs clichés des infortunes new-yorkaises.

Jeudi, quelques heures donc après avoir annoncé l’établissement d’un état d’urgence sur place, le maire de New York Bill de Blasio a fait paraître quelques mots à l’intention des victimes et de ses concitoyens sur son compte Twitter: « Nos coeurs souffrent pour les vies perdues la nuit dernière. S’il vous plaît, pensez à elles et à leurs proches aujourd’hui ».