Depuis la décision du 24 juin de la Cour suprême des États-Unis de revenir sur le droit constitutionnel à l’avortement, les Etats américains peuvent légiférer pour modifier les règles relatives à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) sur leur territoire.Depuis la décision du 24 juin de la Cour suprême des États-Unis de revenir sur le droit constitutionnel à l’avortement, les Etats américains peuvent légiférer pour modifier les règles relatives à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) sur leur territoire.