Les faits se sont déroulés dans un avion de ligne reliant Philadelphie à Miami, le week-end dernier. L’homme a été ligoté par des passagers avec du ruban adhésif.Les faits se sont déroulés dans un avion de ligne reliant Philadelphie à Miami, le week-end dernier. L’homme a été ligoté par des passagers avec du ruban adhésif.

Les faits se sont déroulés dans un avion de ligne reliant Philadelphie à Miami, le week-end dernier. L’homme a été ligoté par des passagers avec du ruban adhésif.

Les faits, rapportés par CNN, se sont déroulés dans un avion de ligne américain reliant Philadelphie à Miami au cours du week-end écoulé. Il s’agissait d’un appareil de la compagnie Frontier Airlines. Un passager, ivre après avoir bu deux verres, s’est renversé un troisième sur lui. Torse nu, l’homme errait dans la cabine et a agressé sexuellement deux hôtesses de l’air en leur touchant la poitrine.

Une troisième membre du personnel navigant lui a demandé de se calmer, selon le rapport de police cité par CNN, et a été frappée par le passager « au visage avec un poing fermé ».

Selon une vidéo des faits, l’homme, à qui le personnel avait trouvé un tee-shirt, hurlait: « Vous êtes nuls! », ou encore, « mes parents valent plus de deux millions de putain de dollars! ».

En réaction à son comportement, l’individu a été ligoté à un siège par des passagers. Sur les images, on le voit être maîtrisé par un passager et entouré de ruban adhésif.

Un agent et « des passagers à proximité ont retenu l’accusé et ont dû l’attacher au siège et le ligoter avec une rallonge de ceinture de sécurité pour le reste du vol », a déclaré la police, toujours citée par la chaîne de télévision américaine, et jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre

Après l’incident, la compagnie aérienne avait d’abord suspendu le temps de la réalisation d’une enquête les personnels navigants à bord ce jour-là. Face aux critiques du syndicat des agents de bord, dénonçant une « réaction instinctive (…) à une courte vidéo qui ne montrait pas l’intégralité de l’incident », Frontier Airlines a finalement apporté son « soutien pour tous (les) agents de bord, y compris ceux qui ont été agressés sur ce vol », selon un communiqué cité par CNN.

D’après le rapport de police, l’individu a été inculpé pour trois chefs d’accusation.