Des centaines de personnes, dont de nombreuses femmes et enfants, se sont réfugiées dans une station de métro de Kharkiv ce jeudi après-midi, alors que des explosions se font entendre dans la ville, quelques heures seulement après que Vladimir Poutine ait déclaré la guerre à l’Ukraine.

Des centaines de personnes, dont de nombreuses femmes et enfants, se sont réfugiées dans une station de métro de Kharkiv ce jeudi après-midi, alors que des explosions se font entendre dans la ville, quelques heures seulement après que Vladimir Poutine ait déclaré la guerre à l’Ukraine.[#item_full_content]