WhatsApp, Instagram et Facebook ont tous trois connu une panne majeure.

Les trois applications – qui sont toutes détenues par Facebook et fonctionnent sur une infrastructure partagée – ont cessé de fonctionner peu avant 12 heures. D’autres produits qui font partie de la même famille d’applications, comme Facebook Workplace, ont également cessé de fonctionner.

Les visiteurs du site web de Facebook ont simplement vu une page d’erreur ou un message indiquant que leur navigateur ne pouvait pas se connecter. Les applis WhatsApp et Instagram ont continué à fonctionner, mais n’ont pas affiché de nouveau contenu, y compris les messages envoyés ou reçus pendant les problèmes.

Les pannes de Facebook sont relativement rares, mais elles ont un impact considérable, notamment parce qu’elles touchent trois des plus grandes applications du monde.

L’entreprise est souvent sibylline sur les causes des problèmes, et n’a pas tendance à les expliquer même après qu’ils ont été réglés. En 2019, par exemple, elle a subi sa plus grande panne depuis des années – et a seulement dit qu’elle avait « déclenché un problème » pendant des « opérations de maintenance de routine ».

Dans une transcription divulguée publiée dans The Verge en 2019, le directeur général Mark Zuckerberg note que ces pannes sont une « grosse affaire ». Tout problème peut souvent amener les gens à commencer à utiliser des concurrents à la place, et a noté qu’il peut falloir « des mois » pour regagner la confiance et faire revenir les gens sur les plateformes de Facebook – si elles reviennent tout court.

Facebook est au courant de la panne mondiale

Sur Twitter (qui, lui, fonctionne), Andy Stone, chef de la communication de Facebook, a annoncé que le groupe était «  au courant que certaines personnes ont du mal à accéder à certaines de nos produits et applications ». « Nous sommes en train de travailler pour revenir à la normale le plus rapidement possible, et nous vous présentons nos excuses pour le désagrément. »

Le compte officiel Twitter de Facebook a ensuite publié exactement le même message.

Si vous êtes concerné ou concernée, pas de panique : vous êtes loin d’être les seuls. Sur le site downdetector, où les internautes peuvent signaler des pannes et bugs, les quatre applications sont massivement pointées du doigt comme connaissant des problèmes.

Les pannes de cette ampleur sont assez rares. En moins de 20 minutes, plus de 12 000 personnes avaient signalé un problème sur Facebook sur la version française de Downdetector, et 83 000 personnes sur Downdetector US. Même constat pour Instagram, signalé 76 000 fois en 30 minutes sur downtedetector.com.

Par John BOISGUENE

Twitter: boisgueneit