C’était attendu, c’est désormais une certitude: les militaires français vont définitivement quitter le Mali, dans six mois maximum. Un retrait qui pourrait déstabiliser encore un peu plus la région et qui laisse un boulevard aux groupes terroristes, une menace à laquelle se prépare l’armée française. En immersion avec les commandos, nos équipes ont suivi les hommes du 8e régiment parachutiste d’infanterie de marine, lors d’un exercice hors norme depuis Toulouse jusqu’en Côte d’Ivoire où ils ont été parachutés. Objectif: reprendre un bâtiment stratégique aux mains d’un groupe armé terroriste fictif. Un reportage de Juan Palencia et Jérémie Paire.

C’était attendu, c’est désormais une certitude: les militaires français vont définitivement quitter le Mali, dans six mois maximum. Un retrait qui pourrait déstabiliser encore un peu plus la région et qui laisse un boulevard aux groupes terroristes, une menace à laquelle se prépare l’armée française. En immersion avec les commandos, nos équipes ont suivi les hommes du 8e régiment parachutiste d’infanterie de marine, lors d’un exercice hors norme depuis Toulouse jusqu’en Côte d’Ivoire où ils ont été parachutés. Objectif: reprendre un bâtiment stratégique aux mains d’un groupe armé terroriste fictif. Un reportage de Juan Palencia et Jérémie Paire.[#item_full_content]