Homme de base du projet du Qatar, ce pilier du club parisien depuis douze ans devrait rejoindre, selon le quotidien « L’Equipe », le groupe Ineos qui contrôle notamment l’OGC Nice.Homme de base du projet du Qatar, ce pilier du club parisien depuis douze ans devrait rejoindre, selon le quotidien « L’Equipe », le groupe Ineos qui contrôle notamment l’OGC Nice.