Selon plusieurs observateurs, les troupes russes déployées autour de Kiev et Kharkiv disposent de bombes thermobariques. Ces armes enflamment l’oxygène faisant monter la température à près de 3000°C avec une onde de choc dévastatrice.

Selon plusieurs observateurs, les troupes russes déployées autour de Kiev et Kharkiv disposent de bombes thermobariques. Ces armes enflamment l’oxygène faisant monter la température à près de 3000°C avec une onde de choc dévastatrice.[#item_full_content]