Dans une note, le secrétaire général du ministère de l’Intérieur indique « qu’aucun effet spécifique lié aux évènements en cours n’a été observé sur nos réseaux » mais que le centre de cyberdéfense du ministère est passé en « vigilance renforcée ».

Dans une note, le secrétaire général du ministère de l’Intérieur indique « qu’aucun effet spécifique lié aux évènements en cours n’a été observé sur nos réseaux » mais que le centre de cyberdéfense du ministère est passé en « vigilance renforcée ».[#item_full_content]