Au cinquième jour de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, le ministre des Affaires étrangères estime que le président russe a « perdu la bataille de la communication ». Jean-Yves Le Drian regrette également les menaces russes autour de la dissuasion nucléaire, qu’il juge « inutiles ».

Au cinquième jour de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, le ministre des Affaires étrangères estime que le président russe a « perdu la bataille de la communication ». Jean-Yves Le Drian regrette également les menaces russes autour de la dissuasion nucléaire, qu’il juge « inutiles ».[#item_full_content]