Vendredi, un tir attribué à l’armée russe a causé la mort d’au moins 52 personnes, dont cinq enfants. La gare qui a été visée est située dans le Donbass.