Des personnalités politiques haïtiennes sont frappées par des sanctions canado-américaines pour leurs implications dans les trafics de drogue et d’armes et munitions. Hervé Fourcand, ancien sénateur du département du Sud fait partie de ces sanctionnés. Interdiction de départ et gel de leurs avoirs, ces politiques haïtien semblent être dans de beaux draps. A cet effet, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Cayes, Me Ronald Richemond, invite l’ancien sénateur à se présenter au parquet de ladite juridiction en date du 20 décembre 2022.

C’est une fin d’année compliquée pour certains politiciens et hommes d’affaires haïtiens. Plus d’une quinzaine de personnalités sanctionnées et la liste grossit progressivement.

Si les autres juridictions sont encore en état d’observation, celle des Cayes veut donner le ton. Dans une Correspondance adressée à l’ex-sénateur du Sud, en l’occurrence M. Hervé Fourcand, le commissaire du gouvernement Ronald Richemond invite ce dernier à se présenter au parquet mardi prochain.

« Suite au rapport de l’Office of Foreign Assest Control ( OFAC) du département du trésor des Etats-Unis publié le 2 décembre 2022 par le Nouvelliste, lequel rapport tiré du gouvernement du Canada relatif aux activités de trafic de la drogue. Le commissaire de gouvernement près le tribunal de première instance des Cayes vous invite à vous présenter en son office, sis à la rue du Quai de cette ville, en date du 20 décembre 2022 », a-t-on lu dans cette correspondance dont une copie a été acheminée à notre rédaction.

Faut-il souligner de plusieurs traits que d’autres pays menacent de sanctionner ces politiciens haïtiens. Leur dossier sera sous peu présenté en assemblée aux nations unies. A quoi peut-on s’attendre?

Richarson Bigot
Richardsonwiltesbigot@gmail.com