Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) a écrit au Premier ministre Ariel Henry pour lui annoncer qu’il ne reconnaît plus personne au sein de son gouvernement. Cette structure politique réaffirme, à l’attention du PM, qu’aucun de ses membres n’est mandaté à intégrer son rang en son nom.

De plus en plus, la division profonde au sein du SDP se précise. Le sénateur Nenel Cassy, membre influent du Secteur, a annoncé en début de semaine, son divorce d’avec le gouvernement d’Ariel Henry. Le 03 août au soir, d’autres membres du SDP ont réitéré leur soutien et attachement au Premier ministre.

Le directoire du SPD, dans une lettre adressée au PM, a fait part de son retrait à l’accord du 11 septembre.

« Il est inconcevable que certaines personnes, utilisant le nom du SDP, veulent se faire passer comme des représentants à la commission de négociation de la primature », peut-on lire dans cette correspondance qui fait mention également de l’ancienne ministre Marjory Michel, membre de ladite commission de négociation, mais qui avait déjà remis sa démission depuis le 13 juillet dernier.

Le SDP, via cette lettre qui porte les signatures de l’ancien député Ulrick Saint-Cyr, de l’ex Consul Daril Baltazar et M. Karvens Dieuseul Laguerre, dit constater la caducité de l’accord, et que personne n’est autorisée à représenter la structure dans une quelconque commission de négociation ou au gouvernement comme représentant du SDP.

Richarson Bigot

Richardsonwiltesbigot@gmail.com